[Exposé] APN functions of degree 4e with e = 3 mod 4

WCC 2013
du 15 au 19 avril
à Bergen

Le 15 avril dernier, Florian Caullery était invité à présenter son travail de recherche à l’International Workshop on Coding and Cryptography 2013 (WCC2013) à Bergen en Norvège. Ce workshop dure 5 jours : c’est l’occasion pour tous les chercheurs en cryptographie de se retrouver et de découvrir les avancées de chacun et cela dans un cadre fort sympathique : au Grand Terminus Hôtel avec des pauses cafés fort copieuses, des repas dans une salle cossue et un dîner tout en haut du Mont Floyen le jeudi soir. Ah, j’oubliais aussi la sortie en mer mais ça, Florian n’y a pas assisté puisqu’on a profité de cet après-midi de libre pour se balader dans les rues de Bergen.

IMG_4171

Revenons à la présentation de Florian ! Une présentation réalisée sur Prezi, projetée sur grand écran, avec une petite zapette pour faire avancer les slides1. Florian avait 20 minutes devant lui mais il a mené rondement son discours en 12 minutes. S’en est suivi quelques questions de la part de Claude Carlet et Alexander Pott2 et les remarques de son directeur de thèse : petite coquille de rien du tout à corriger et puis du coup, pour les prochaines présentations comme il a du temps devant lui (environ huit minutes) qu’il n’hésite pas à rentrer dans les détails sur deux ou trois points. Au final, il a eu beaucoup de retours positifs sur sa présentation Prezi mais aussi sur la clarté de son discours.

Au milieu de tout ce beau monde, j’avais un peu l’air d’un ovni. Certain(e)s me connaissent bien sûr pour s’être déjà croisés dans les couloirs de l’IML mais d’autres non. Mais je remarque que le contact est vraiment facile. Est-ce l’anglais qui délie les langues ? Est-ce l’idée d’un sujet commun qui rapproche ainsi ces hommes et ces femmes ? Ils se parlent sans détour, se questionnent et s’enthousiasment. L’ambiance est détendue, légère et propice aux rencontres. Tout cela me change des séminaires (et autres colloques) auxquels j’ai peu assister en anthropologie. D’abord, je suis impressionnée par le nombre de participants, une centaine au moins : la salle est pleine !  Ça me surprend vraiment. Ensuite, de véritables moyens techniques sont accordés à la mise en place du séminaire : trois ordinateurs3, un projecteur, un grand écran, une zapette, un micro oreillette, le welcome pack4 et les boissons à volonté. A côté de cela, il y a le confort qui entoure ce séminaire : les pauses cafés, les repas du midi, le grand dîner et l’après-midi « excursion en bateau ». On sent que tout est mis en œuvre pour offrir un maximum de bien être aux présents. Et ça marche ! D’aussi loin que je me souvienne, je crois que l’université d’été du Cléo sur Marseille, en 2011 si mes souvenirs sont bons (à laquelle je n’avais pas pu participer mais dont les échos étaient positifs), proposait un cadre similaire. Mais pour le reste… tout du moins de ces évènements auxquels j’ai pu assister, je ne me souviens pas avoir vu autant d’effervescence. Les prises de contact sont faciles : Florian est déjà invité à passer en Allemagne pour une conférence cet été. Je trouve que les mathématiciens sont bien plus décontractés dans leur rapport à l’autre. Alors n’allez pas croire que c’est la déroute de la politesse : bien au contraire ! Tout le monde est très respectueux de chacun et de son travail. Je ne sais pas si on peut vraiment parler d’humilité5 mais en tout cas, il y a une reconnaissance mutuelle dans l’autre et son travail. Ça crée un lien.

« Ce qui est sûr, c’est  qu’il n’y a pas de dédain. Ce n’est pas parce que tu es un thésard que tu es moins bien considéré. Bien au contraire ! On regarde avant tout ton travail et on t’encourage à continuer. » dixit Florian.

Prochain exposé de Florian Caullery : Crypto’Puces 2013, du 27 au 31 mai à Porquerolles.

  1. Ils sont vraiment bien équipés ces mathématiciens ! []
  2. Des sommités dans le domaine de la cryptographie. []
  3. Au cas où l’un d’entre eux tombe en panne. []
  4. Cahier, stylo, badge, t-shirt certes jaune mais là c’est vraiment chacun son goût. []
  5. Un peu trop galvaudé à mon goût ! []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *