Archives par mot-clé : géographie

Aller au hasard ? Idée saugrenue ou réel potentiel pour la recherche en thèse de géographie ?*

par Guilhem Mousselin, doctorant en géographie
UMR 5185 CNRS ADESS, Maison des Suds
12 Esplanade des Antilles
33607 Pessac Cedex
Université Bordeaux-Montaigne
g.mousselin@gmail.com ou guilhem.mousselin@u-bordeaux-montaigne.fr

———

Guilhem Mousselin – Aller au hasard ? Idée saugrenue ou réel potentiel pour la recherche en thèse de géographie ? – 6 juin 2014

———

———

*Nous tenons à adresser nos remerciements à Audrey Maury, personnalité très attentive, qui n’a pas découvert par hasard cet appel à communications, et qui nous a invité à participer à cet événement, et qui a participé à la construction de ce texte.

Résumé

Le hasard en géographie peut être défini par « ce qui est inexpliqué », mais il n’est pas question ici de phénomènes venus d’ailleurs. La thèse est un travail de longue haleine qui pose de nombreuses questions. Elle évoque des moments de trouble et d’incertitude, alors qu’à certains moments par le plus grand des hasards, des choses se passent provoquant un déclic qui permet d’avancer. Quelle peut être la place du hasard dans une recherche de thèse en géographie ? Cette question est éclairée par une tentative d’analyse des rencontres avec le hasard dans cette démarche de recherche, afin de rendre compte à la fois de la complexité du hasard tout en essayant de le rendre intelligible comme phénomène observable.

Mots-clés

Hasard, Géographie, Thèse, Étudiant, Exploration, Rencontre, Terrain.

Plan

0. Introduction
1. Le hasard existe-t-il dans la démarche de thèse ?

1.1. Le hasard, un encadrement géographique
1.2. Une thèse en géographie, le produit complexe du hasard, de la chance et de l’opportunité
2. Aller au hasard en thèse de géographie, quelles potentialités pour une recherche hasardeuse ?
2.1. L’exploration géographique par la découverte de la pluralité des espaces et l’hybridité territoriale
2.2. La pérégrination sociale et évènementielle pour former les prémices du réseau de relations, entre temps, espaces et pratiques
3. Le hasard est-il un compagnon fidèle dans l’étude et la compréhension des phénomènes socio-spatiaux ?
3.1. Une démarche de recherche qui est loin d’être hasardeuse
3.2. Le hasard comme outil, un retour réflexif sur la trame de recherche pour rendre intelligibles les modalités du hasard
4. Conclusion
5. Bibliographie

———

0. Introduction

Le hasard est un terme insolite qui se place à l’intersection de plusieurs disciplines. Il peut sembler étrange au premier abord de faire un lien entre le hasard et une démarche de recherche scientifique comma la thèse. Mais en y réfléchissant de plus près, le hasard ne constitue-t-il pas l’une des expériences les plus fondamentales de l’existence ? Ces expériences peuvent nous stupéfaire et nous réjouir par de bonnes surprises ou bien nous consterner face aux conséquences désastreuses provoquées par des événements inattendus, qui font le hasard de la vie et son imprévisibilité1.

La thèse témoigne de longs mois d’interrogation, où l’étudiant, apprenti-chercheur, peut se sentir perdu voire délaissé. Les questionnements proviennent de toutes parts, le taraudent sans cesse et peuvent conduire à des situations de blocage. Mais à certains moments, par le fruit du hasard, la rencontre fortuite et la découverte imprévue provoquent un déclic qui permet d’avancer dans la démarche. A contrario, le hasard peut aussi être source de chaos et de désordre, par l’introduction d’effets indésirables et non prévisibles qui provoquent un risque de bifurcation dans la trajectoire de la pensée.

Quelle peut être la place du hasard dans notre recherche en thèse de géographie ?
Les effets du hasard peuvent-ils être positifs ou bien néfastes ?
Le hasard peut-il être un outil pratique ou bien quelque chose à éviter absolument ?

Nous faisons l’hypothèse que le hasard peut constituer une variable méthodologique potentielle, pouvant être invoquée pour :

  1. Évoquer les sources de trouble et d’incertitude qui peuvent ralentir ou stopper la démarche scientifique en influençant son intériorité et son intégrité méthodologique ;
  2. Constituer un processus de recherche qui peut contribuer à l’étude et à la compréhension des phénomènes observés, et de ce fait, faire avancer la réflexion.

Nous proposons pour cela de revenir sur les différents aspects de notre recherche. Il s’agit de questionner la place que peut occuper le hasard dans ce projet et les différentes facettes qui le composent au travers d’un exposé visant à répondre à trois questions principales, qui constituent les différentes parties de notre démonstration :

  1. Le hasard existe-t-il dans la démarche de thèse ?
  2. Aller au hasard en thèse de géographie, quelles potentialités pour une recherche hasardeuse ?
  3. Le hasard est-il un compagnon fidèle dans l’étude et la compréhension des phénomènes socio-spatiaux ?

Tout d’abord, Il s’agira de montrer en quoi le fait de partir à l’aventure et avancer à l’estime peut être un bon outil de recherche. Puis, nous verrons quelles peuvent être les limites rencontrées tout au long du chemin tortueux qu’est la thèse. Enfin, nous reconstituerons pour cela la trame de la recherche à l’aune du hasard en essayant de rendre intelligible les modalités du hasard afin de voir s’il peut s’agir d’un phénomène réellement observable. Nous éclairerons nos propos à l’aide d’exemples précis qui témoignent de la perception que nous pouvons avoir des effets du hasard sur la recherche. Continuer la lecture de Aller au hasard ? Idée saugrenue ou réel potentiel pour la recherche en thèse de géographie ?*

  1. Saint-Sernin B., « Hasard », Encyclopædia Universalis, [en ligne], http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/hasard/ []