Archives par mot-clé : mucem

[À travers champs] C’était le 6 juin et c’était bien

Vendredi 6 juin 2014, s’est tenue la journée d’étude À travers champs, dans les locaux de l’I2MP au Fort Saint-Jean à Marseille. Pour cette première édition, nous avions choisi comme sujet de réflexion le « Hasard« . Vous avez été nombreux à répondre et nous vous en remercions. Nous avons été heureux de voir que la pluridisciplinarité, pour ne pas dire l’interdisciplinarité avai(en)t de beaux jours devant elle(s).

Cette rencontre entre mathématiques/informatique, sciences naturelles et sciences humaines et sociales a été une réussite grâce à nos invité(e)s bien sûr, mais aussi grâce aux participants réactifs, curieux d’en découvrir plus sur le hasard. Nous en profitons aussi pour remercier le Labex Archimède, l’I2M, la FRUMAM, l’École doctorale 355, la MMSH et la Ville de Marseille pour leur soutien. Et nous n’oublions pas Florence, secrétaire de la FRUMAM qui a été une interlocutrice formidable, ni Muriel et Fatiha qui nous ont si bien accueillis à l’I2MP !

En attendant les textes de nos invité(e)s, nous vous proposons quelques photos souvenirs de cette belle journée sous le soleil marseillais.

14350770044_12f9a378fe_n 14349862504_161e59d52d_n 14350627564_fa40c0b501_n
Le welcome pack

14350053422_78e426c56c_n 13466308855_f93cd8b6d4_n 14351636655_9cb02b42e2_n
La vue depuis la salle de séminaire de l’I2MP au Fort Saint-Jean

9321010886_3ce34cbb8a_n 9314194642_ef09549d06_n 14173806598_2b80702d0a_n
Repas au Môle Passédat et visite de l’exposition « Le monde à l’envers » au MuCEM

[À travers champs] Hasard – 6 juin 2014 Programme modifié et Inscriptions closes

AffichePP

Présentation de la journée

Cette journée d’étude se veut une rencontre des mathématiques et de l’informatique avec les autres champs disciplinaires de la recherche, qu’il s’agisse des sciences humaines et sociales, des sciences naturelles ou des autres sciences formelles. Ce moment de rencontre sur un thème donné – pour cette première édition, hasard – permettra aux participants de présenter leurs recherches sur ce sujet ainsi que les diverses significations propres à leur domaine de recherche dans leur discipline. Cette journée se veut donc pluridisciplinaire et souhaite mettre en lumière les différentes façons d’aborder un même sujet, l’occasion pour chacun de pouvoir changer son angle de vue sur sa propre recherche en cours et de mettre les mathématiques et l’informatique en perspective vis-à-vis des autres disciplines. Elle permettra de créer des connexions et des liens entre des disciplines trop souvent considérées comme éloignées alors qu’elles n’attendent que de se rencontrer. Ces échanges, nous l’espérons, pourront aboutir à de futures collaborations puisque chacun découvrant les façons de faire et de dire de l’autre, et pourquoi pas permettront de trouver un langage commun.

La journée débutera à 9h15 et se terminera à 17h45. Cinq duos de chercheurs sont au programme dont deux le matin et trois l’après-midi. Chaque duo se compose d’un chercheur en mathématiques/informatique et d’un chercheur en sciences humaines et sociales ou sciences naturelles (ou autres). Chacun a 20 minutes pour exposer sa réflexion concernant le hasard au regard de son propre domaine de recherche. Puis, ils auront 10 minutes pour discuter entre eux, une discussion où chacun pourra porter un regard sur la science de l’autre. Enfin, les 10 dernières minutes seront consacrées aux questions posées par le public. Cette journée sera introduite par l’intervention de Jean Dhombres (mathématicien et historien des mathématiques) et conclue par celle de Baptiste Morizot (philosophe).

Programme

Une de nos intervenantes étant dans l’impossibilité de pouvoir se joindre à nous, le programme est donc légèrement modifié. Nous reprendrons la journée à 14h et non à 13h45. Merci de votre compréhension.

9h15, Accueil des participants

9h30, Présentation de la journée

9h45, Les significations multiples du hasard ?  Jean Dhombres (EHESS)

10h15, Pause

10h30, Théorie effective de l’aléatoire Pierre Guillon (I2M) & Comment observer et analyser, en ethnologue, les jeux dits de hasard ?  Thierry Wendling (IIAC – LAHIC)

11h30, Aller au hasard ? Idée saugrenue ou réel potentiel pour la recherche en thèse de géographie ? Guilhem Mousselin (ADESS) & Une anatomie de l’errance numérique ou vers une vision renouvelée des usages du web Samuel Nowakowski (LORIA)

12h30, Déjeuner

14h00Lisbonne, 1er novembre 1755 : un hasard ? Au cœur de la querelle entre Rousseau et Voltaire Sofiane Bouhdiba (Université de Tunis)

14h45, Les nombres premiers ne sont pas si aléatoires Annamaria Iezzi (I2M) & Le hasard en photographie Snjezana Simic (EHESS)

15h45, Pause

16h00, Consommation du foie de loup enragé : un exemple de paléo-vaccination ? Eric Faure (I2M) & Rencontrer l’autre : entre hasard et savoir Camille Veit (LIRCES)

17h00, Le refus naturel du hasard. Pour une explication darwinienne de l’antidarwinisme Baptiste Morizot (CEPERC)

17h45, Fin de la journée, merci à tous

Infos Pratiques

La journée aura lieu le 6 juin 2014 dans les locaux de l’I2MP où l’accueil se fait au 1er étage.

I2MP – Entrée basse par le Fort Saint-Jean
201, quai du port
13002 Marseille

PlanPP

Accès

Métro : station Vieux Port (M1) + 11 minutes à pied (voir plan ci-dessus)
Bus : 82 ou 60 (arrêt Fort Saint Jean) et 49 (arrêt Église Saint-Laurent) – www.rtm.fr
Voiture : parking Vieux Port/Fort Saint Jean (accès boulevard du littoral) et parking Hôtel de ville ( accès par la place Jules Verne)

Inscriptions closes

L’inscription est OBLIGATOIRE pour participer à la journée
et le nombre de places est limité à 40 !

Nous remercions tous nos partenaires sans qui cette journée n’aurait pu être possible :

crédit : Les heureux hasards de l’escarpolette – Jean-Honoré Fragonard – 1767 – By kind permission of the Trustees of the Wallace Collection

[À travers champs] Hasard – Appel à contribution

Vendredi 6 juin 2014, nous vous proposons de nous retrouver
au MuCEM, Fort Saint-Jean à Marseille,
pour une journée d’études intitulée À travers champs1.

9314194642_f59699964e_o

Cette  journée d’études propose de confronter les mathématiques et l’informatique aux champs disciplinaires des Sciences Humaines et Sociales (sociologie, anthropologie, philosophie, histoire, etc.). Pour cette première édition2, le thème proposé est le HASARD.
Chaque participant est invité à exposer ce qu’est le hasard dans sa discipline que ce soit, par exemple, par la définition qui en est donnée par son domaine de recherche, ou par sa pratique du terrain, ou encore sur l’emploi qu’il en fait au cours de sa recherche, etc.
Cette journée d’études se veut donc pluridisciplinaire et souhaite mettre en lumière les différentes façons d’aborder un même sujet, l’occasion pour chacun de pouvoir changer son angle de vue sur sa recherche en cours. Elle permettrait de créer des connexions et des liens entre des domaines de recherches que sont les mathématiques et l’informatique et les SHS, trop souvent considérées comme éloignées alors qu’elles n’attendent que de se rencontrer.

Argumentaire

Voici ce que rappelle Claude Lévi-Strauss, lequel a eu l’opportunité de collaborer avec le mathématicien André Weil, sur l’importance des échanges entre les Sciences Formelles et Naturelles, et plus particulièrement les mathématiques, et les Sciences Humaines et Sociales :

La collaboration ne saurait être à sens unique. D’un côté, les mathématiques contribueront au progrès des sciences sociales, mais, de l’autre, les exigences propres à ces dernières ouvriront aux mathématiques des perspectives supplémentaires. En ce sens, il s’agit donc de mathématiques nouvelles à créer. Cette fécondation réciproque a été, pendant deux ans, l’objet principal du séminaire sur l’utilisation des mathématiques dans les sciences humaines et sociales qui a eu lieu à l’Unesco en 1953-1954 sous les auspices du Conseil international des sciences sociales et auquel ont participé des mathématiciens, physiciens, biologistes, du côté des sciences exactes et naturelles, et, pour les sciences humaines et sociales, des économistes, psychologues, sociologues, historiens, linguistes, anthropologues et psychanalystes. Il est encore trop tôt pour évaluer les résultats de cette expérience audacieuse; mais quelles qu’aient été ses insuffisances, aisément prévisibles dans cette période de tâtonnements, le témoignage unanime des participants établit clairement que tous s’en sont trouvés enrichis. Car l’homme ne souffre pas moins, dans son être intime, de la compartimentation et des exclusives intellectuelles, qu’il ne pâtit, dans son existence collective, de la méfiance et de l’hostilité entre les groupes. En travaillant à l’unification des méthodes de pensée, qui ne sauraient être à jamais irréductibles pour les différents domaines de la connaissance, on contribue à la recherche d’une harmonie intérieure qui est peut-être, sur un autre plan que celui de l’Unesco, mais non moins efficacement, la condition véritable de toute sagesse et de toute paix.

Claude Lévi-Strauss, 1954. « Introduction : les mathématiques de l’homme », Bulletin international des Sciences sociales, vol. VI, n°4, p.643. Corbeil – Essonnes, UNESCO. (Consultable en ligne : http://unesdoc.unesco.org/images/0005/000597/059778fo.pdf)

***

C’est du hasard de notre rencontre qu’est née l’envie d’organiser cette journée d’études. Notre science respective se nourrit de la science de l’autre : les mathématiques pointent le bout de leur nez dans l’anthropologie et l’anthropologie s’immisce dans les mathématiques. Partage de la science donc qui nous conforte sur les bienfaits de la pluridisciplinarité. Aussi, nous vous invitons à exposer votre science et à découvrir la science de l’autre : une aventure à travers différents champs disciplinaires.

C’est le hasard que nous mettons à l’honneur car c’est peut-être bien lui qui crée les heureuses (mais aussi malheureuses) rencontres. Mais le hasard a-t-il un aussi grand pouvoir ? Quant à savoir ce qu’est le hasard, tout l’enjeu de cette journée d’études repose sur cette question. Qu’est-ce que le hasard au regard des différentes disciplines en SHS ? Est-il identique à celui des mathématiques et de l’informatique ? Ne serait-il pas intéressant de sortir des sentiers de nos disciplines pour aller voir ailleurs ce que peut être ce curieux hasard ? Qu’a-t-il d’autre à nous apprendre ? Ce changement de point de vue peut-il ouvrir des portes sur les champs du possible…3

***

Cette journée d’études est ouverte aux chercheurs confirmés mais aussi et surtout aux doctorants désireux de partager leur travail de recherche.

L’exposé de 20 minutes environ devra être compris de TOUS !

  • Chercheurs en mathématiques et informatique, nous n’attendons pas de vous un exposé pointu de vos recherches mais plutôt un exposé de vulgarisation compréhensible par les chercheurs en SHS.
  • Chercheurs en SHS, de même, votre discours doit être accessible aux mathématiciens et informaticiens : votre vocabulaire devra être adapté ou explicité pour la bonne compréhension de tous.

Nous souhaiterions pouvoir instaurer un DIALOGUE entre vos sciences respectives.

Pour votre information, toutes les disciplines en SHS sont invitées à participer !

Axes thématiques

Les intervenants sont invités à proposer des sujets sur les thématiques suivantes :

  • Le hasard
  • Le déterminisme, l’indéterminisme
  • La destinée
  • La sérendipité
  • Le concours de circonstance, la rencontre, la coïncidence
  • Le jeu, la théorie des jeux
  • Les sorts, la magie
  • La chance
  • Les probabilités, le tirage au sort
  • L’aléatoire (méthode Monte Carlo par exemple)
  • La divination, la prédiction
  • La théorie des nombres

Bien sûr, il s’agit là de pistes de réflexion. Vous êtes cordialement invités à faire votre propre proposition tant que le sujet répond au thème du hasard.

Modalités de soumission

Veuillez faire parvenir vos propositions de communication en français, sur une page maximum, au format PDF (en indiquant votre sujet, les principales problématiques envisagées et les sources mobilisées), ainsi qu’une brève bio (profession, domaine de recherche, institution, etc.) à l’adresse mail suivante : misanthropologue@orange.fr et en copie à fcaullery@gmail.com

Date limite de proposition de communication : 15 mars 2014

Nous vous communiquerons les réponses le 5 avril 2014.

***

Comité organisateur :

  1. Nous remercions encore Mélodie Faury qui par le biais de ses réflexions nous a inspiré ce titre. []
  2. Car nous espérons que ce rendez-vous deviendra annuel. []
  3. Non, nous ne sommes pas sponsorisés par les petits beurres de LU, mais il y aura de bonnes madeleines dont vous pourrez nous dire des nouvelles. []