[ICM 2014] Jour 4 : Le dîner de conférence

Vous le savez, les mathématiciens étant de grands gourmands, l’événement le plus impatiemment attendu était donc le dîner de conférence qui se déroula le samedi 16 août 2014 au soir.
Nous sommes arrivés un peu en retard dans cette grande salle1 et nous n’avons reconnu de visages familiers à aucune des tables2. Nous décidons alors de nous asseoir au plus près de la scène, à une grande table afin de pouvoir réaliser quelques photos pour notre carnet. Nous assistons au discours du Maire de Séoul3, au toast d’Ingrid Daubechies et à celui de Hyungju Park, fort souriant, tous les deux habillés en costume traditionnel coréen (Hanbok).

Le dîner commence et première( petite) déception à la lecture du menu : nous n’allons pas manger coréen. On imagine facilement les raisons de ce choix car la cuisine coréenne est très épicée et convient peut-être à moins de monde. Pour les petits curieux, voici le menu :

10483560_625704620860301_1661674045_n

C’était pas mal dans l’ensemble. Le saumon était un peu sec sur les bords par contre la coquille saint jacques était top ! Le velouté aux asperges était correct. Par contre, le pain façon éponge caoutchouteuse, non ! Le bon pain, c’est important ! On notera surtout que le bœuf était délicieux. Et le tiramisu n’était pas mauvais. La présentation et le service étaient parfaits. 

image image (2)

image (3) image (4)

Indubitablement4, le meilleur du repas ne se déroulait pas dans nos assiettes mais bien sur scène : concert de tambours traditionnels coréen5 en version un peu édulcorée, groupe de break dance 6 accompagné d’un danseur de Pungmul Nori7 et enfin une représentation spectaculaire de taekwondo sont venus agrémenter notre soirée. On ne résiste pas à l’envie de vous faire partager ces moments :

10593389_301549993350360_1068497265_n image (5)

Samulnori & Pungmul nori



Le dessert fini, les choses sérieuses commencèrent. Enfin, pas pour ceux qui ont pris la poudre d’escampette car la salle s’est rapidement vidée en moins de cinq minutes : il ne restait sur place que quelques convives. Nous avons quand même réussi à prendre en photo les deux médaillés Fields 2014 qui manquaient à notre tableau de chasse : Martin Hairer8 et Manjul Bhargava qui était accompagné par sa mère qui devait être très fière9! Martin nous a confié n’être passé qu’une fois au CIRM mais venir régulièrement sur Marseille pour travailler avec Etienne Pardoux. Du coup, il en a profité (au moins une fois) pour faire un tour dans les magnifiques calanques.

10601838_620500671381130_1509750737_n 10507916_559372414167722_40035599_n

Florian avec Martin Hairer et avec Manjul Bhargava

927387_294299337360645_1803023560_n

Mélange de costumes traditionnels : Hanbok porté par Hyungju Park et Sari porté par la mère de Manjul Bhargava

Nous avons ensuite abordé Jean-Pierre Bourguignon et Stephen Huggett de la London Mathematical Society.

10607968_859310710753687_692667069_n

Pour Jean-Pierre Bourguignon, le CIRM c’est : la bouillabaisse, les calanques, les cigales et bien sûr, les mathématiques ! Le CIRM, il connaît bien pour avoir inauguré en 1982, ce lieu en présence de deux Ministres : à l’époque, Laurent Fabius et Gaston Deferre. Le CIRM fait bien des envieux comme Stephen Huggett qui dit être « so jealous » et cherche à créer un lieu scientifique de cet acabit au Royaume-Uni. Nous avons poursuivi la conversation avec Jean-Pierre Bourguignon qui nous a appris que le Ministre coréen de l’éducation souhaitait tout bonnement supprimer un tiers des heures d’enseignement des mathématiques au niveau du secondaire10 ! La raison ? Réduire les écarts trop importants des résultats obtenus par les bons et les mauvais élèves au test PISA… Cette réforme est soutenue par les pédagogues du pays qui ne connaissent apparemment pas grand chose aux mathématiques. Bref, le comité d’organisation de l’ICM, Jean-Pierre et Ingrid11 organisent une table ronde pour discuter à propos de l’avenir de l’enseignement coréen des sciences et des mathématiques.

Après cette agréable discussion, nous faisons quelques dernières photos, photos de ce qu’il reste d’un dîner de médaillés Fields.

10593291_841510852540238_42185114_n 10597448_1446429145645422_386482528_n

10601795_1479968782246022_1864959705_n 10598757_276626079206543_1840303825_n

  1. Il en faut de la place pour accueillir 1500 matheux ! []
  2. Au milieu de la foule, on devient vite anonyme. []
  3. Puisque c’est la mairie qui offrait le dîner. []
  4. Oui, je cherchais un synonyme à « mais » pour ne pas le répéter deux fois dans la même phrase et c’est le premier mot auquel j’ai pensé. []
  5. Apparemment ça s’appellerait le Samulnori. []
  6. Ouais mais moi et mon crew on conserve le leadership. Mais de quoi tu parles ? Tu t’es pris pour Brahim Zaibat ou bien ? []
  7. C’est comme si on avait attaché le ruban d’une gymnaste à son chapeau, c’est très beau. Et je vous avais bien dit que c’était une version édulcorée ^^ []
  8. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu quelqu’un qui me dépassait d’une tête ! []
  9. Rien que d’y penser, j’étais toute émue. Empathie quand tu nous tiens ! []
  10. Cerise sur la gâteau, cette réforme est présentée alors que l’année 2014 a été déclarée « année des mathématiques » en Corée. []
  11. Oui, ce sont mes amis maintenant (au moins) donc je les appelle par leur petit prénom. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *