[ICM 2014] Jour 5 : Jean-Pierre Bourguignon et Cedric Villani en guest stars

(… et encore Artur Avila, mais promis Artur, c’est la dernière fois !)

Ce lundi matin a commencé très tô,t avec un réveil à 6h301. Mais pourquoi nous sommes-nous levés si tôt ? Pour assister à l’exposé de Cedric Villani à la conférence Bridges pardi ! Nous ne pouvions pas rater ça. Comme nous sommes arrivés en avance, nous en avons profité pour découvrir l’exposition des œuvres d’art mathématiques de Bridges.

10624355_258143151050658_1417678254_n

Phantom Spiky Diatom – Hartmut F. W. Höft

10617020_1455029301440274_1885917818_n

Icometric view of a damier building I – Kwang Yeul Lee

14957134192_24743980ef_o

Drifters 2 – Sara McCormick

10616946_1472096573047449_1859504583_n

Pink and red trumpet – Gabriele Meyer

10601895_691945954227405_1304344829_n

Idéaux structurés – Etienne Saint-Amant

Continue la lecture

  1. Au passage, on ne remercie pas les chats qui ont miaulé sous notre fenêtre toute la nuit ! []

[ICM 2014] Jour 4 : Le dîner de conférence

Vous le savez, les mathématiciens étant de grands gourmands, l’événement le plus impatiemment attendu était donc le dîner de conférence qui se déroula le samedi 16 août 2014 au soir.
Nous sommes arrivés un peu en retard dans cette grande salle1 et nous n’avons reconnu de visages familiers à aucune des tables2. Nous décidons alors de nous asseoir au plus près de la scène, à une grande table afin de pouvoir réaliser quelques photos pour notre carnet. Nous assistons au discours du Maire de Séoul3, au toast d’Ingrid Daubechies et à celui de Hyungju Park, fort souriant, tous les deux habillés en costume traditionnel coréen (Hanbok).

Le dîner commence et première( petite) déception à la lecture du menu : nous n’allons pas manger coréen. On imagine facilement les raisons de ce choix car la cuisine coréenne est très épicée et convient peut-être à moins de monde. Pour les petits curieux, voici le menu :

10483560_625704620860301_1661674045_n

Continue la lecture

  1. Il en faut de la place pour accueillir 5000 matheux ! []
  2. Au milieu de la foule, on devient vite anonyme. []
  3. Puisque c’est la mairie qui offrait le dîner. []

[ICM 2014] Jour 3 : Les exposés de James Arthur, de Janos Kollar, d’Artur Avila et de John Milnor

Le programme scientifique de Presque Partout pour ce troisième jour de l’ICM 2014 fut chargé. En plus, j’avais traîné Stéphanie de force avec moi car je pensais assister à des exposés accessibles aujourd’hui. Et bien perdu !

Nous avons commencé la journée avec l’intervention de James Arthur sur les “L-functions and automorphic representations“. On s’est mangé le programme de Langlands de plein fouet à 9h du matin, c’était très, très, très violent… Je m’attendais à un exposé un peu plus didactique mais une fois de plus, je n’ai rien compris car il me manquait toutes les définitions nécessaires. Autant vous dire que j’ai été larguée dès la première phrase et que du coup, je me suis réfugiée dans la grande veille de mon feedly.

Nous avons ensuite pris une petite pause d’une heure, puis nous sommes retournés dans la salle pour l’exposé de János Kollár : “On the structure of algebraic varieties“. Cet exposé était beaucoup plus accessible (il y avait même des dessins !) et Stéphanie a reconnu quelques formes amusantes plutôt inattendues : je la laisse vous les décrire. Oui parfaitement, il y avait un ellipsoïde affublé de deux cônes à ses extrémités. Voici un schéma approximatif fait à la va  vite pour vous donner une petite idée :

Bonbon

Comme vous pouvez le voir, cela ressemblait au choix :

  • à un papier qui enrobe un bonbon façon papillote
  • ou à un wattoo watto. Si, si, vous avez bien lu, un wattoo wattoo. En faisant un effort d’imagination, vous comprendrez que les cônes sont en fait les bras/ailes. 

Continue la lecture

[ICM 2014] Jour 2 : L’exposé de Florian et la réception chez l’ambassadeur (deux succès dans la même journée)

Hier (jeudi 14 août) fut un jour exceptionnel en ce qui me concerne car j’ai exposé mon travail de recherche “On the classification of hyperovals” dans le cadre des short communications. Tout s’est bien passé : la petite salle était comble à ma grande surprise et un chercheur que j’avais déjà rencontré à la conférence FQ11 m’a posé une question.

Nous avons vite quitté la salle pour nous rendre à l’exposé de Robert Guralnick : “Applications of the classification of the finite simple groups“. C’est un sujet qui pourrait potentiellement me servir dans le cadre de mes futures recherches. L’exposé était plutôt bien construit même si, je vous l’avoue, je n’ai pas tout compris. Et oui, de nos jours les mathématiques sont tellement vastes et diversifiées qu’il est très difficile, voire impossible, de comprendre un exposé dans son intégralité sans être un véritable expert du sujet. J’ai tout de même récolté quelques précieuses informations et je n’ai pas perdu mon temps.  Continue la lecture

[ICM 2014] Jour 1 : Remise des médailles et James Simons superstar

L’événement de cette première journée de l’ICM 2014, c’est bien sûr la cérémonie d’ouverture durant laquelle ont été remises les fameuses médailles Fields ainsi que quatre autres prix : le prix Carl-Friedrich Gauss pour les mathématiques appliquées, le prix Nevanlinna pour les mathématiques informatique, le prix Chern et enfin le prix Leelavati pour la vulgarisation mathématique. Vous pouvez retrouver les nominés en photo juste en dessous et leur nom ainsi que la description de leurs travaux ici.

 
 

Florian oublie de vous raconter l’immense file d’attente qu’il nous a fallu affronter pour pouvoir rentrer dans la salle. On a pensé qu’on allait en avoir pour une plombe. Mais non ! J’avais oublié que nous étions en Corée : efficacité redoutable. En moins de 20 minutes, nous étions assis à nos places.

 

En attenant que le spectacle commence, nous avons eu droit à un concert de musique traditionnelle coréenne : la mélodie était aussi fine et délicate que les musiciennes. La cérémonie était très émouvante. Elle a commencé avec un spectacle de danse traditionnelle coréenne avec des hérons bizarres dedans. Des hérons ? Zut, je pensais que c’était des grues. Il y avait aussi une princesse qui sortait d’un lotus (ce qui m’a immédiatement fait pensé à l’autre princesse, japonaise cette fois, qui sortait d’un bambou). Ensuite, il y eu une danse des masques. Franchement, j’ai trouvé ça magnifique : beaucoup de couleurs vives, très chatoyantes !

 

Continue la lecture

[ICM 2014] Jour 0 : arrivée à Séoul et réception de bienvenue

En ce mardi 12 août 2014, Stéphanie et moi sommes arrivés en Corée du Sud après quasiment 24 heures de voyages.  Malgré cette horrible sensation que vous connaissez tous, nous en sommes sûrs, de se sentir sales, puants, crevés et franchement moches, nous avons eu le courage d’aller directement chercher nos pass/accréditations academic media que nous avons pu obtenir grâce au CIRM1.

Continue la lecture

  1. Voir précédent billet. []

[ICM 2014] Presque Partout au Congrès International des Mathématiciens


Grâce à Twitter, “Kanye West” et une super secrétaire coréenne, Stéphanie et moi-même allons pouvoir nous rendre au Congrès International des Mathématiciens édition 2014 (International Congress of Mathematicians ou ICM) qui se tiendra au COEX, à Séoul en Corée, du 13 au 21 août. Oui, car la Corée, ce n’est pas uniquement le kimchi et les barbecues, les manwha, Pucca et la K-pop! La Corée en cette année 2014, c’est aussi les mathématiques, qu’on se le dise.

C’est quoi le Congrès International des Mathématiciens ?

C’est la plus importante conférence de mathématiques du monde, rien que ça1 ! Il a lieu tous les quatre ans depuis 18972 dans une ville différente à chaque édition. Mais ce congrès n’est pas une simple rencontre de mathématiciens parmi tant d’autres. C’est durant celui-ci que sont remises les fameuses médailles Fields ! Ces médailles récompensent jusqu’à quatre mathématiciens de moins de 40 ans3 pour l’ensemble de leur carrière. Elles sont un peu l’équivalent du prix Nobel en mathématiques et d’ailleurs, l’origine des médailles Fields laisse le champs libre a plein d’histoires plus fantasques les unes que les autres4 mais peut-être que cette fois, l’article du New York Times fera la lumière sur toute cette affaire.

Si vous voulez en savoir plus sur le programme de cette édition 2014, un seul site, celui de l’ICM of coursewww.icm2014.org/
Et si vous voulez assister à mon exposé5, sachez qu’il se déroulera le jeudi 14 août à 15h40 en salle 326 au COEX.

Continue la lecture

  1. J’avais envie de rajouter de l’univers mais tout de même, restons modeste ! []
  2. La deuxième édition a eu lieu en 1900 donc non, il n’y a pas de problème avec la parité de l’année 2014 ! Et pour ceux qui auront fait une division par quatre, sachez qu’il n’y a pas eu d’ICM entre 1936 et 1950. []
  3. Et oui, place aux jeunes ! []
  4. Comme quoi, par exemple, la femme de Nobel l’aurait trompé avec un matheux et que c’est pour ça qu’il n’a pas créé le prix Nobel de maths pour se venger à sa façon. Délirant, n’est-ce pas ! []
  5. Sait-on jamais que vous vous ennuyez cet été en France et que la Corée vous gagne. []

[À travers champs] C’était le 6 juin et c’était bien

Vendredi 6 juin 2014, s’est tenue la journée d’étude À travers champs, dans les locaux de l’I2MP au Fort Saint-Jean à Marseille. Pour cette première édition, nous avions choisi comme sujet de réflexion le “Hasard“. Vous avez été nombreux à répondre et nous vous en remercions. Nous avons été heureux de voir que la pluridisciplinarité, pour ne pas dire l’interdisciplinarité avai(en)t de beaux jours devant elle(s).

Cette rencontre entre mathématiques/informatique, sciences naturelles et sciences humaines et sociales a été une réussite grâce à nos invité(e)s bien sûr, mais aussi grâce aux participants réactifs, curieux d’en découvrir plus sur le hasard. Nous en profitons aussi pour remercier le Labex Archimède, l’I2M, la FRUMAM, l’École doctorale 355, la MMSH et la Ville de Marseille pour leur soutien. Et nous n’oublions pas Florence, secrétaire de la FRUMAM qui a été une interlocutrice formidable, ni Muriel et Fatiha qui nous ont si bien accueillis à l’I2MP !

En attendant les textes de nos invité(e)s, nous vous proposons quelques photos souvenirs de cette belle journée sous le soleil marseillais.

-

14350770044_12f9a378fe_n 14349862504_161e59d52d_n 14350627564_fa40c0b501_n
Le welcome pack

14350053422_78e426c56c_n 13466308855_f93cd8b6d4_n 14351636655_9cb02b42e2_n
La vue depuis la salle de séminaire de l’I2MP au Fort Saint-Jean

9321010886_3ce34cbb8a_n 9314194642_ef09549d06_n 14173806598_2b80702d0a_n
Repas au Môle Passédat et visite de l’exposition “Le monde à l’envers” au MuCEM

[À travers champs] Hasard – 6 juin 2014 Programme modifié et Inscriptions closes

AffichePP

Présentation de la journée

Cette journée d’étude se veut une rencontre des mathématiques et de l’informatique avec les autres champs disciplinaires de la recherche, qu’il s’agisse des sciences humaines et sociales, des sciences naturelles ou des autres sciences formelles. Ce moment de rencontre sur un thème donné – pour cette première édition, hasard – permettra aux participants de présenter leurs recherches sur ce sujet ainsi que les diverses significations propres à leur domaine de recherche dans leur discipline. Cette journée se veut donc pluridisciplinaire et souhaite mettre en lumière les différentes façons d’aborder un même sujet, l’occasion pour chacun de pouvoir changer son angle de vue sur sa propre recherche en cours et de mettre les mathématiques et l’informatique en perspective vis-à-vis des autres disciplines. Elle permettra de créer des connexions et des liens entre des disciplines trop souvent considérées comme éloignées alors qu’elles n’attendent que de se rencontrer. Ces échanges, nous l’espérons, pourront aboutir à de futures collaborations puisque chacun découvrant les façons de faire et de dire de l’autre, et pourquoi pas permettront de trouver un langage commun.

La journée débutera à 9h15 et se terminera à 17h45. Cinq duos de chercheurs sont au programme dont deux le matin et trois l’après-midi. Chaque duo se compose d’un chercheur en mathématiques/informatique et d’un chercheur en sciences humaines et sociales ou sciences naturelles (ou autres). Chacun a 20 minutes pour exposer sa réflexion concernant le hasard au regard de son propre domaine de recherche. Puis, ils auront 10 minutes pour discuter entre eux, une discussion où chacun pourra porter un regard sur la science de l’autre. Enfin, les 10 dernières minutes seront consacrées aux questions posées par le public. Cette journée sera introduite par l’intervention de Jean Dhombres (mathématicien et historien des mathématiques) et conclue par celle de Baptiste Morizot (philosophe).

Programme

Une de nos intervenantes étant dans l’impossibilité de pouvoir se joindre à nous, le programme est donc légèrement modifié. Nous reprendrons la journée à 14h et non à 13h45. Merci de votre compréhension.

9h15, Accueil des participants

9h30, Présentation de la journée

9h45, Les significations multiples du hasard ?  Jean Dhombres (EHESS)

10h15, Pause

10h30, Théorie effective de l’aléatoire Pierre Guillon (I2M) & Comment observer et analyser, en ethnologue, les jeux dits de hasard ?  Thierry Wendling (IIAC – LAHIC)

11h30, Aller au hasard ? Idée saugrenue ou réel potentiel pour la recherche en thèse de géographie ? Guilhem Mousselin (ADESS) & Une anatomie de l’errance numérique ou vers une vision renouvelée des usages du web Samuel Nowakowski (LORIA)

12h30, Déjeuner

14h00Lisbonne, 1er novembre 1755 : un hasard ? Au cœur de la querelle entre Rousseau et Voltaire Sofiane Bouhdiba (Université de Tunis)

14h45, Les nombres premiers ne sont pas si aléatoires Annamaria Iezzi (I2M) & Le hasard en photographie Snjezana Simic (EHESS)

15h45, Pause

16h00, Consommation du foie de loup enragé : un exemple de paléo-vaccination ? Eric Faure (I2M) & Rencontrer l’autre : entre hasard et savoir Camille Veit (LIRCES)

17h00, Le refus naturel du hasard. Pour une explication darwinienne de l’antidarwinisme Baptiste Morizot (CEPERC)

17h45, Fin de la journée, merci à tous

Infos Pratiques

La journée aura lieu le 6 juin 2014 dans les locaux de l’I2MP où l’accueil se fait au 1er étage.

I2MP – Entrée basse par le Fort Saint-Jean
201, quai du port
13002 Marseille

PlanPP

Accès

Métro : station Vieux Port (M1) + 11 minutes à pied (voir plan ci-dessus)
Bus : 82 ou 60 (arrêt Fort Saint Jean) et 49 (arrêt Église Saint-Laurent) – www.rtm.fr
Voiture : parking Vieux Port/Fort Saint Jean (accès boulevard du littoral) et parking Hôtel de ville ( accès par la place Jules Verne)

Inscriptions closes

L’inscription est OBLIGATOIRE pour participer à la journée
et le nombre de places est limité à 40 !

-

Nous remercions tous nos partenaires sans qui cette journée n’aurait pu être possible :

-

crédit : Les heureux hasards de l’escarpolette – Jean-Honoré Fragonard – 1767 – By kind permission of the Trustees of the Wallace Collection


Carnets de recherche